Avoir une serrure endommagée est une situation qui peut arriver à tout le monde. Dans ces conditions, de nombreuses personnes vont faire appel à un serrurier pour régler ce problème. Mais en quoi consiste exactement le métier de serrurier ? Nous allons nous pencher sur la question.

Serrurier : qu’est-ce que c’est ?

Le serrurier s’occupe des systèmes de fermeture des portes. Il les fabrique, les pose, les entretient puis les répare si cela est nécessaire. Il est ainsi très polyvalent et possède de nombreuses compétences et qualités.

Toutes ses fabrications sont réalisées en atelier, le serrurier va ensuite se déplacer sur place pour la pose. Ces compétences de fabrication lui donnent le statut d’artisan mais il peut aussi avoir le statut de salarié.

Un serrurier doit posséder des connaissances sur de nombreux outils électriques et numériques. Il doit aussi être en mesure de lire des plans et des documents techniques. Il est souvent amené à travailler en collaboration avec un architecte ou un décorateur.

Combien gagne un serrurier ?

Un serrurier va gagner entre 1500 euros (début de carrière) et 6000 euros (fin de carrière) mensuels. Plus il obtiendra de l’expérience, plus le salaire augmentera. Cette rémunération peut varier selon la région dans laquelle le serrurier travaille. En Île de France, par exemple, le salaire tournera autour des 2250 euros bruts mensuels alors que dans le Sud-Ouest, il sera autour des 1900 euros.

La qualification professionnelle est donc le critère qui définira le salaire d’un serrurier. Ce salaire est d’ailleurs calculé grâce à des coefficients régis par la Convention collective nationale des ouvriers employés par les entreprises du bâtiment.

Qualités et compétences requises

La minutie est une qualité primordiale dans le métier de serrurier. En effet, le serrurier doit généralement faire un travail d’orfèvre afin d’éviter tout dommage sur les serrures qu’il fabrique. La patience est ainsi une autre qualité requise.

De plus le serrurier doit être adroit de ses mains. En effet, il sera amené à manipuler régulièrement des outils dangereux. Cette qualité permettra d’éviter tout accident de travail qui pourrait l’empêcher de continuer cette profession.

Enfin, il est évident que le serrurier doit avoir une bonne condition physique car il se rendra souvent sur les chantiers pour y travailler.

Quelle formation faire pour être serrurier ?

Diverses formations peuvent être envisagées pour devenir serrurier. En commençant par le bac professionnel spécialisation ouvrages du bâtiment : métallerie ou le bac technologique spécialisation STI2D. Par la suite il est possible de se diriger vers un CAP serrurier-métallier ou un BTS CRCI.

A l’avenir une personne devenue serrurier pourra se spécialiser dans certains domaines. Ils suivront une formation complémentaire dans la ferronnerie d’art ou le travail de l’aluminium par exemple. Enfin, après avoir obtenu assez d’expérience, beaucoup de serruriers décident de s’installer à leur compte.

Le métier de serrurier nécessite ainsi de nombreuses compétences dans divers domaines. Du fait de sa polyvalence, les personnes effectuant cette profession ont de nombreuses évolutions possibles pour l’avenir. Ferronnerie d’art, BTP… les possibilités sont nombreuses !